BOKASSA – Interview with Bård Linga- Concert in Paris 13.12.2019

Lorsque j’ai rencontré Bård Linga, le bassiste du groupe BOKASSA, les norvégiens s’apprêtaient à jouer pour la première fois en France, au petit club parisien 1999. Et le lendemain, ils allaient se produire au Stade de France, invités par METALLICA à ouvrir la de la tournée européenne Worldwired Tour 2019 aux côtés de GHOST. Rien que ça !

Mais pas étonnant qu’ils soient invités sur un tel évènement après la déclaration Lars Ulrich (co-fondateur et batteur de Metallica) au sujet de Bokassa « Depuis le 1er jour où je les ai entendus, ils sont devenus mon nouveau groupe favori ! C’est dingue à quel point ces types sont bons ! Leur énergie est une bouffée d’air frais. Avoir la chance de pouvoir les présenter à un public plus large est super cool.”

Sorti en 2017, leur premier album Divide and Conquer a été salué par la critique à travers le monde et voila, qu’un deuxième opus Crimson Riders sorti en Juin 2019 ne s’est pas trop fait attendre.

Bokassa – Club 1999 Paris

BOKASSA fusionne les riffs rock stoner rapides, énergiques et dures avec des parties plus mélodiques et groovy, un son galopant et diversifié pour créer à la fin leur propre marque unique de stoner punk.

Et comme Bård l’espérait lors de notre interview, après cette tournée estivale gigantesque, les 3 norvégiens ont repris la route, cette fois en tête d’affiche. Ils passeront par Paris au Backstage by The Mill, le 13 Décembre 2019, en compagnie des anglais de Puppy.  Découvrez l’interview :

Hello Bård ! Première fois à Paris ?  

Bård: Oui, la première fois pour le groupe et pour moi personnellement, aussi.

Comment vous sentez-vous car aujourd’hui vous allez vous produire sur cette petite scène devant une centaine de personnes et demain vous allez jouer au Stade de France en d’ouverture de Metallica, devant 80000 personnes ? 

Bård: C’est génial. C’est bien de faire un peu des deux. Les concerts dans les clubs sont agréables car nous devenons intimes et un peu plus proche du public. Nous pouvons avoir un peu plus de contact avec eux. Et c’est vraiment agréable de jouer dans les stades aussi. Vous voyez une immense foule de gens vous acclamer. C’est le sentiment le plus incroyable au monde.

Comment se passe la tournée avec Metallica ? 

Bård: Excellent. Nous avons eu un très bon accueil de la part du public, beaucoup plus que nous avons pu espérer. Les gens aiment notre musique. Nous avons eu beaucoup de bons commentaires de la part des gens qui étaient là. Nous pouvons le voir sur les médias sociaux après les concerts. Et Metallica sont très gentils avec nous. On a rencontré Lars plusieurs fois. Il est venu dans notre loge juste pour parler et voir comment nous allons. Je peux dire que nous sommes choyés.

Parlons un peu de Bokassa, comment vous vous êtes rencontré ? 

Bård: Les gars ont commencé le groupe il y a 6 ans et moi, je les ai rejoint il y a 3 ans. J’ai vu sur Facebook qu’ils avaient besoin d’un nouveau bassiste et comme je connaissais le batteur d’avant et j’ai envoyé un message. Nous avons fait quelques shows et tout s’est bien passé. Je suis devenu membre.

Bokassa- Club 1999 Paris

Et le nom du groupe, Bokassa, est-il vraiment une référence au président de la République Centrafricaine ?  

Bård: Oui, c’est correct. Olav (Olav Dowkes – batterie) s’est inspiré d’un documentaire qu’il a regardé. Il a pensé que cela pourrait être un bon nom de groupe car beaucoup de nos textes parlent de toutes les mauvaises choses qui se passent dans le monde entier, les sectes, les dictateurs, les génocides. Nous croyons en quelque sorte que nous ne devrions pas oublier l’histoire sinon cela risque de se répéter.

Que peut tu me dire sur votre deuxième album Crimson Riders ?

Bård: Cet album est une progression naturelle du précèdent album Divide and Conquer. Il y a beaucoup de choses que nos fans aiment : nous avons les grands riffs, les grands refrains, des trucs du speed-trash, un peu de tout, mais aussi quelques nouvelles choses pour se renouveler. 

Comme rajouter du saxophone et du violoncelle…

Bård: Oui. C’était une idée qui est venue quand nous avons fait la préproduction. Nous avons pensé que ce serait cool d’ajouter d’autres instruments pour ajouter des couleurs supplémentaires au son et le garder intéressant.  

Si tu devrais choisir qu’une seule chanson sur l’album laquelle sera ta préférée ?

Bård: Je pense que la mienne serait Crimson Riders. C’est un morceau éclectique. C’est vraiment court, très énergique, heavy. C’est vraiment rapide et percutant. C’est pour ça que je l’aime.

Que peut -tu me dire sur Immortal Space Pirate 2 qui est en fait la deuxième partie d’une chanson qu’on trouve sur l’album précédent ?

Bård:  Jørn (Jørn Kaarstad chant, guitare) écrit les paroles et il s’est inspiré de certains films japonais qu’il a vu sur Netflix avec ce pirate dans l’espace. C’est comme un personnage cool et cette chanson est comme une continuation de l’histoire de ce personnage. Certains groupes aiment les trilogies. Je ne peux pas te dire s’il y aura une troisième partie, mais c’était cool de continuer cette histoire.

Quelles sont vos influences ?

Bård: Pour le groupe, il y a beaucoup de choses. Nous venons d’horizons très différents, donc nous avons beaucoup d’inspirations différentes. Jørn est l’auteur-compositeur du groupe et je sais qu’il tire ses influences des groupes punk rock comme NOFX et The Bronx. Pour moi, je viens plus de doom métal comme Electric Wizards.

Ta chanson préférée de Metallica ?  

Bård: Je vais être un peu mainstream et je vais dire Battery  

Et de Ghost ?

Bård: Cirice

Quelle est la suite ?

Bård: L’album sortira en Juin et nous prévoyons faire quelques tournées en Europe vers l’automne- hiver car nous espérons continuer sur notre lancée. Nous espérons construire une petite base de fans dans chaque endroit où nous allons jouer avec Metallica. C’est une chose idéale pour nous afin que nous puissions revenir et jouer plus tard pour notre public.

Crimson Riders est disponible sur tous les platformes.

Tracklist

1. Brologue

2. Charmed & Extremely Treacherous

3. Vultures

4. Mouthbreathers Inc.

5. Wrath Is Love

6. Crimson Riders

7. Captain Cold One

8. Blunt Force Karma

9. Immortal Space Pirate 2

English Version

When I met Bård Linga the bassist of BOKASSA, the Norwegian band was about to play for the first time in France, in the small Parisian Club 1999. And the next day, they were going to perform at the Stade de France, invited by METALLICA to open the European part of the Worldwired Tour 2019 alongside GHOST. 

No wonder they were invited to such an event after the statement Lars Ulrich (co-founder and drummer of Metallica) “BOKASSA are incredibly fucking good. The songs they write, their whole energy and vibe is such a breath of fresh air. When I heard their music a year ago, they blew my head off. Getting a chance to introduce them to a wider audience is going to be super cool.”

Released 2017, their debut album Divide and Conquer has been acclaimed by critics around the world and they did not wait too long before releasing a second one Crimson Riders, in June 2019.

Bokassa- Club 1999,Paris

BOKASSA fuses fast, energetic and hard stoner rock riffs with more melodic and groovy parts, a galloping and diverse sound to finally create their own unique brand of stoner punk.

And as Bård was hoping during our interview, after this huge summer tour, three Norwegians took to the road again, this time as headliners. They will perform in Paris at The Mill Backstage on December 13, 2019, with guests the English band, Puppy.

Bård: First time in Paris?

Bård: Yes, first time playing in Paris for the band and first time for me personally, also

How do you feel as today you will perform on this small stage in front of around 100 people and tomorrow you will be on Stade de France opening for Metallica in front of 80000 people?

Bård: I am feeling very good. That’s awesome. It’s nice to do a little bit of both. The club gigs are nice as we get intimate and bit closer to the audience. We can have a bit more contact with them. And it is really nice to go out on the stadiums, you see a sea of people cheering. It’s the most amazing feeling in the world.

How is the touring with Metallica?

Bård: It’s been really great. We had a really good reception from the audience, much more than we expected. It seems that the people like it, we can see it on the social media after the gigs. We had a lot of good feedback from the people who were there. And Metallica has been really nice with us.

We met Lars a couple of times. He came to our dressing room just to talk and see how we are doing. We are very well looked after I can say.

Let’s talk about Bokassa- how did you meet and why this name?

Bård: The guys started the band 6 years ago and I joined 3 years ago. I saw on facebook that they need a new bass player. I knew the drummer from before and I just sent the message and I told them that I can play bass. We had a couple of shows and everything was ok and I become the new member.

Bokassa- Club 1999, Paris

And the name of Bokassa is it really a reference to the Central African Republic President?

Bård: Yes, it’s correct. Olav (Olav Dowkes -drums) watched a documentary and he thought this could be a good band name as a lot of our lyrics are about all of the bad shit that happens around the world, cults, dictators, genocide. We kind of believe that you shouldn’t forget the history because you just bound to repeat it.

You have a second album Crimson Riders, what can you tell me about it?

Bård: This album is a natural progression from the previous album, Divide and Conquer. A lot of the stuff that our fans like: we have the big riffs and we have the big choruses, some trash stuff, a little bit of everything but also some new things to shake it up and make it stand up.

Like saxophone and cellos …

Bård: Yes.This was an idea when we did the pre-production and we thought that would be cool to add some extra instruments to add extra colours to the sound and keep it interesting.

If you have to choose only one song on the album which one will be your favourite?

Bård: I think that mine would be the title track, Crimson Riders. It’s an eclectic track. It’s really short and very energetic. It’s hard, it’s really fast and impactful. That’s why I like it.

What can you tell me about Immortal Space Pirate 2 which is actually the second part of a song that we can find on your previous album?

Bård: Jørn (Jørn Kaarstad – vocals, guitar), is writing the lyrics and he got inspiration from some Japanese movies he saw on Netflix about that pirate guy in space. It’s like a cool character and this song is like a continuation of the story of this character. Some bands do like trilogies. I can’t say if it will be a third one but we liked the continuity of this story.

What are your influences?

Bård: For the band, it’s a lot of stuff. We come from really different backgrounds, so we have a lot of different inspirations all of us.

Jørn is the songwriter of the band and I know he gets his influences from punk rock band like NOFX and The Bronx. For myself, I come more from metal doom: bands like Electric Wizards.

Your favourite song of Metallica?

Bård: I am gonna be a little bit mainstream and I am gonna say Battery

And of Ghost?

Bård: Cirice

Next projects after this tour?

Bård: We release the album and we are planning to do some tours in Europe in the autumn- winter as we are hoping to keep the momentum going. We hope to get like a small core fan base in every place we go with Metallica. This will be an optimal thing to us, so we can come back and play later and people actually coming to our shows.

Crimson Riders is available everywhere

Tracklist

1. Brologue

2. Charmed & Extremely Treacherous

3. Vultures

4. Mouthbreathers Inc.

5. Wrath Is Love

6. Crimson Riders

7. Captain Cold One

8. Blunt Force Karma

9. Immortal Space Pirate 2

Comments are closed.

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: