Joyful Party with DIRTY SHIRT and their guests, 6:33! Paris, Glazart, 02.12.2022

Sous une forte pluie, on se dirigé ce vendredi 2 décembre 2022 vers notre dernier concert de l’année 2022. Au programme, retrouver avec plaisir le groupe roumain DIRTY SHIRT et découvrir sur scène un groupe français, 6 :33, deux groupes réputés pour leur esprit festif et leurs concerts survoltés. C’est au Glazart que ça se passe. Une petite salle parisienne, plutôt connue comme boite de nuit, mais qui propose aussi des concerts en début de soirée.  

En arrivant, on tombe sur Mihai Tivadar, le fondateur de Dirty Shirt. Très content de jouer de nouveau à Paris, il nous révèle quelques projets du groupe roumain pour 2023 (plein de dates de concert en perspective – vous pouvez tout trouver ici)

Dans la petite salle, il n’y pas beaucoup de monde. Quand les 6 membres du groupe 6 :33 (prononcer 6 heures 33) s’installent sur la scène minuscule, il y a peut-être une centaine de personnes éparpillée dans la salle.  Vraiment dommage pour un vendredi soir.

Pour ceux qui ne les connaissent pas (c’est mon premier concert aussi), 6 :33 est un groupe assez inclassable niveaux style musical. Du métal pop glamour et délirant !

Le show démarre avec Wacky Worms, l’un des titre phare de leur nouvel album, Feary Tales For Strange Lullabies (The Dome), sorti en octobre 2021. Les fans dévoués dans les premiers rangs se lâchent rapidement avec plaisir sur les rythmiques entraînantes.

Le chanteur, Florent Charlet, alias « Rorschach » est un vrai showman. Blagueur et très communicatif, il alterne le chant hurlé avec le chant clair et tout au longue du concert, il fera plein de mimiques, des gestes théâtraux. Il porte un manteau noir, en fausse fourrure et des grandes lunettes de soleil à pailletés qu’il enlève et remet sans arrêt.  

Il joue avec son micro, il saute, il se tortille dans tous les sens et passe des moments de complicités avec ses collègues de groupe. Notamment, avec la sympathique chanteuse, Bénédicte Pellerin, qui avec sa voix envoûtante rajoute une dimension forte à la musique joyeuse du groupe francilien.

La set list fera l’honneur aux de nouvelles chansons très énergétiques comme Holy Golden Boner, Release the He-Shes ou Act Like an Animal, mais on retrouvera également d’anciens morceaux de l’album précédent Deadly Scenes, comme Black Widow et I am a Nerd.

« Rorschach » donnera le micro aux spectateurs et il se laisserait porter dans un crowd surfing vers la fin du show.

Cette fusion de métal expérimental, de prog, de funk, de rock déjanté, d’électro pop et de disco plait beaucoup au public. Les mélodies sont catchy et de rhythmiques originales ! C’est délirant et atypique !  On se croirait sur la dance floor. Jolie performance !

Petite pause et voilà que Dirty Shirt monte sur scène. On est plutôt habitué à les voir plus nombreux sur scène à 16 ou à 19 quand ils sont accompagnés par le Transylvanian Folklore Orchestra et les 3 adorables choristes. Comme c’était le cas cette année, le 24 juin, quand le groupe roumain s’est produit pour la première fois à HELLFEST.

Mais ce soir, sur scène, on retrouve uniquement les 8 membres permanents du groupe : Vlad Toca (drums), Pal Novelli (bass), Dan Petean (guitars), Cristian Balanean (guitars), Cosmin Nechita (violin), Robert Rusz (vocals), Dan Rini Craciun (vocals), Mihai Tivadar (keyboards, guitars) et ce n’est pas trop mal, car la scène est vraiment minuscule et on sent déjà que les musiciens habillés en noir se sentent un peu à l’étroit.

Le concert démarre avec la fameuse pièce instrumentale Ciocarlia, suivi par l’explosif Put It On, extrait de l’album Letchology, sorti 2019. La fosse est déjà en effervescence. Ça saute, ça danse avec ferveur et enthousiasme. Impossible de se faufiler pour prendre quelques photos de plus près. 

Le show s’enchaine avec les très festives et désormais classiques du groupe, Fake et Nem Loptam. L’audience, plus nombreuse maintenait, danse et crie avec joie.

Les riffs metalcore se mêlent aux violons à quoi se rajoutent des percussions cadencées, des synthés et plein d’autres sonorités différentes. Le mélange exceptionnel de métal puissant et la musique traditionnelle roumaine dégage une énorme énergie, une joie de vivre débordante.

Les chansons sont terriblement efficaces et chaque morceau est accueilli avec une grande euphorie.

Le son est très bon.

Les deux chanteurs Dan “Rini” Craciun, voix claire et très aigue et Robert Ruz, voix rocailleuse et hurlée, alternent leurs passages et se complètent parfaitement. Ils interagissent en permanence avec le public en anglais ou en français.

Le concert s’enchaîne avec 5 morceaux extraits du dernier album Get Your Dose Now, sorti en avril 2022, et quels morceaux ! Les très efficace Geamparalele, Pretty Faces et Dope à Min mettrons tout le monde en ébullition avec un cocktail métalcore – musique traditionnelle – violons d’exception !

Pour Hot For Summer, Dan Rini demandera au public de l’accompagner avec les bras en l’air « comme à l’Eurovision » et l’audience s’exécute avec plaisir. La puissante et très metalcore New Conspiracy mettra tout le monde d’accord avec de headbanging de folie !

Et la fête continue ! L’ambiance est de plus en plus chaude, personne ne montre signes de fatigue : ni sur scène ni dans la salle ! 

Dirtylicious et Maramu et leur mix astucieux de musique traditionnelle et de heavy metal seront suivi par la magnifique et fameuse chanson traditionnelle, Saraca Inimia Me (Mon Pauvre Cœur) que Dan présente comme une chanson triste. L’ambiance se calme, le public écoute son chant mélancolique, apaisant et plein d’émotion, avant que le morceau reparte de plus belle vers une fin l’explosive. Un morceau incontournable dans la discographie du groupe.

Le public conquis profite au maximum de l’ambiance chaleureuse en parfaite communion avec les musiciens sur scène.

Il y a visiblement beaucoup de connaisseurs, car à la demande de Dan, qui a déjà vu le groupe live, beaucoup de mains se lèvent. Mais il y aussi de nouveaux fans qui découvre le groupe pour la première fois et surement, ils ne sont pas près d’oublier cette merveilleuse soirée.

La fin de concert se fera avec 2 morceau hyper énergiques Palinca et Latcho Drom qui invite la foule à rebondir avec frénésie une dernière fois.

Les riffs puissants mêlés aux violons, les passages folkloriques mêlées aux rythmiques accrocheuses confèrent un côté authentique et sincère de cette musique interprétée en roumain, l’anglais, français, hongrois, un melting-pot linguistique aussi varié que les sonorités musicales.

Explorant les frontières entre rock, hardcore, le métal et le folklore traditionnel roumain, les DIRTY SHIRT nous livrent encore une fois de plus une performance redoutable, de très haut niveau, une énorme et délicieuse fête, une célébration de la musique dans la bonne humeur et l’esprit communicatif.

Le groupe roumain prouve encore une fois qu’il s’inscrit dans la liste de groupes incontournable de l’Europe de l’Est avec des musiciens talentueux et passionnés.

Impossible de résister aux sensations fortes qui procurent cette musique. Une énergie folle et une dose impressionnante d’adrénaline ! Une audience qui vive à fond chaque chanson. Sourires et plaisir manifeste de faire la fête sur scène et dans la salle.

On fini donc la série de concerts de cette année avec une magnifique soirée chaleureuse et endiablée. Avec leur énergie folle et leur enthousiasme DIRTY SHIRT et 6 :33 arrivent magistralement à nous faire oublier les temps sombres que nous vivons !

SET LIST DIRTY SHIRT

Ciocarlia

Put it ON

Fake

Nice Song

Geamparalele

Pretty Faces

Dope A Min

Hot for Summer

New Conspiracy

Monenyocracy

Mental Csardas

Dirtylicious

Maramu

Saraca Inima Me

Bad Apples

Encore

Palinca

Latcho Drom

SET LIST 6:33

Wacky Worms

Burn In

Holy Golden Boner

Party

Black Widow

Release The he-Shes

Act Like An Animal

I’m a Nerd

Midgets Part 2

English Version

Under a heavy rain, we went on Friday, December 2, 2022 to our last concert of the year 2022. On the program, find with pleasure the Romanian band DIRTY SHIRT and discover live a French band 6:33, two groups well-known for their festive spirit and their crazy concerts. It is at Glazart that it happens. A small Parisian venue, rather known as a nightclub, but which also offers concerts in the early evening.  

Upon arrival, we come across Mihai Tivadar, the founder of Dirty Shirt. Very happy to perform again in Paris, he reveals some projects of the Romanian group for 2023 (many concert dates in perspective – you can find everything here)

In the small room, there are not many people. When the 6 members of 6:33 (pronounced six thirty-three) climb on the tiny stage, there are perhaps a hundred people scattered in the room.  Really a shame for a Friday night.

For those who don’t know them, 6:33 is a pretty unclassifiable band as musical style. We would say Glamorous and crazy pop metal! 

The show kicks off with Wacky Worms, one of the highlights of their new album, Feary Tales For Strange Lullabies (The Dome), released in October 2021. Devoted fans in the front rows quicky start with pleasure to sing and dance on the catchy rhythms.

The singer, Florent Charlet, alias “Rorschach” is a real showman. Joking and very communicative, he alternates growl singing with clear singing and throughout the concert, he will keep doing funny faces and theatrical gestures. He wears a black faux fur coat and big glittery sunglasses that he takes off and puts back on constantly.   

He plays with his microphone, he jumps, he squirms in all directions and spends moments of complicity with his group colleagues. In particular, with the lovely singer, Bénédicte Pellerin, who with her captivating voice adds a strong dimension to the catchy music of the Ile-de-France band.

The set list will include new songs very energetic like Holy Golden Boner, Release the He-Shes or Act Like an Animal, but we will also find old songs from the previous album Deadly Scenes, like Black Widow and I am a Nerd. 

“Rorschach” will give the microphone to the spectators and he would let himself be carried into a crowd surfing towards the end of the show.  This successful fusion of experimental metal, prog, funk, crazy rock, electro pop and disco please the audience. The melodies are catchy. It’s delirious and atypical!  It’s like a dance floor feeling. Nice performance!

A short break and Dirty Shirt go on stage. We are rather used to seeing them more numerous on stage at 16 or 19 people when they are accompanied by the Transylvanian Folklore Orchestra and the 3 adorable backing vocals. As it was the case this year, on June 24, when the Romanian band performed for the first time at HELLFEST. 

But tonight, on stage, we find only the 8 permanent members of the band: Vlad Toca (drums), Pal Novelli (bass), Dan Petean (guitars), Cristian Balanean (guitars), Cosmin Nechita (violin), Robert Rusz (vocals), Dan Rini Craciun (vocals), Mihai Tivadar (keyboards, guitars) and it’s not too bad, because the stage is really tiny and we already feel that the musicians dressed in black feel a little cramped.

The concert starts with the famous instrumental song Ciocarlia, followed by the explosive Put It On, from the album Letchology, released in 2019. The pit is already buzzing. It jumps, it dances with fervour and enthusiasm. Impossible to sneak in to take a few more close pictures.   

The show continues with the very festive and now classic songs of the group, Fake and Nem Loptam. The audience, more numerous now dance and sing with joy.

Metalcore riffs are melt with violins rhythmic percussion, synths and many other different sounds. The exceptional blend of powerful metal and traditional Romanian music exudes enormous energy, overflowing joie de vivre.  The songs are terribly effective and each song is greeted with warm euphoria. The sound is very good.

The two singers Dan “Rini” Craciun, clear and very high voice and Robert Ruz, raspy and screamed voice, alternate their passages and complement each other perfectly. They interact with the public in English or French.

The concert continues with 5 tracks from the latest album Get Your Dose Now, released in April 2022, and what songs! The very effective Geamparalele, Pretty Faces and Dope à Min will put everyone in turmoil with a metalcore cocktail – traditional music – exceptional violins! 

For Hot For Summer, Dan Rini will ask the audience to put their arms in the air “like at Eurovision” and the audience is happy to perform. The powerful and very metalcore New Conspiracy will make everyone agree with crazy headbanging! And the party goes on! The atmosphere is getting hotter and hotter, no one shows signs of fatigue either on stage or in the room!

Dirtylicious and Maramu and their clever mix of traditional music and heavy metal will be followed by the beautiful and famous traditional song, Saraca Inimia Me (My Poor Heart) that Dan presents as a sad song. The atmosphere calms down, the audience listens to his melancholic singing, soothing and full of emotion, before the song starts again towards an explosive end. An essential track in the band’s discography.

The conquered audience enjoy warm atmosphere in perfect communion with the musicians on stage.  There are obviously a lot of connoisseurs, because at the request of Dan, who has already seen the band, many hands go up. But there are also new fans who discover the band for the first time and surely, they are not about to forget this wonderful evening.

The end of the concert will be with 2 hyper energetic tracks Palinca and Latcho Drom which invites the crowd to bounce back with frenzy one last time.

The powerful riffs mixed with violins, the folk passages mixed with catchy rhythms give an authentic and sincere side of this music interpreted in Romanian, English, French, Hungarian, a linguistic melting pot as varied as the musical sounds.

Exploring the boundaries between rock, hardcore, metal and traditional Romanian folklore, DIRTY SHIRT offered us one more time a great high level performance, a huge and joyful party, a celebration of music in good humour and communicative spirit.

The Romanian band proves once again that it is part of the list of essential bands of Eastern Europe with talented and passionate musicians. Impossible to resist the thrills that provide this music. Crazy energy and an impressive dose of adrenaline! An audience that lives every song to the fullest. Smiles and obvious pleasure to party on stage and in the room.

So, we end this year’s concerts with a beautiful warm and wild evening. With their crazy energy and enthusiasm DIRTY SHIRT and 6:33 masterfully manage to make us forget the dark times that we live!

SET LIST DIRTY SHIRT

Ciocarlia

Put it ON

Fake

Nice Song

Geamparalele

Pretty Faces

Dope A Min

Hot for Summer

New Conspiracy

Monenyocracy

Mental Csardas

Dirtylicious

Maramu

Saraca Inima Me

Bad Apples

Encore

Palinca

Latcho Drom

SET LIST 6:33

Wacky Worms

Burn In

Holy Golden Boner

Party

Black Widow

Release The he-Shes

Act Like An Animal

I’m a Nerd

Midgets Part 2

Comments are closed.

Website Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: