Rock en Seine 2017- édition éclectique et ensoleillée – Live Report – 25.26.27.08.17

(FR)

Les 15 ans d’existence de Rock En Seine ont été joyeusement fêtés le dernier week end d’août par les 110 000 spectateurs réunis dans le magnifique Domaine National de Saint Cloud, pour les 3 jours de festival parisien.

La météo a été idéale, même si tout avait mal commencé avec un vendredi matin gris et pluvieux qui a causé quelques flaques d’eau et de la boue dans les allés ombrages du parc. Sinon le soleil et la belle ambiance ont été au rendez – vous : des sourires, de l’énergie, de la bonne humeur, de la danse endiablée et même des couchées de soleil magnifiques.

Rock, pop, hip hop, électro…la programmation éclectique a tenu sa promesse… non seulement de la bonne musique mais aussi de l’art, des rencontres et de bons petits plats concoctés dans les food trucks …

J’ai passé trois journées bien remplies et voilà mes souvenirs et mes coups de cœur musicales et arty :

The Pretty Reckless – malgré leur 3 albums, je ne connaissais pas du tout le group de l’actrice-mannequin Taylor Momsen et j’ai eu une excellente surprise. Du hard rock débridé, des guitares furieuses, une voix affirmée et énergique, la blonde charismatique et sa bande se sont donnés à fond vendredi sur la Grande Scène.

MNQNNS (la version stylisée et anti-voyelles du mot Mannequins) –les 4 garçons rouennais ont mis le feu sur minuscule scène Firestone avec un show bruyant, énergique – un sound post punk sauvage avec des guitare rugueuses et une voix rappelant Ian Curtis de Joy Division. Un premier EP Capital et bientôt un album – Je vous en parlerais bientôt car j’ai eu le plaisir de rencontrer Adrian – le chanteur – et Grégory – le batteur, pour un petit chat bien sympathique.

Comme d’habitude, excellent show de Franz Ferdinand avec un Alex Kapranos flamboyant avec son nouveau look Bleached Blond et qui s’exprime en français de mieux en mieux. Spectacle grandieuse, ambiance dansante et électrique. Perfection.  La foule est en délire. Leur grands hits Take me Out, Ulyssee or Matinée sont de la partie.

Attention !!! Les Girls in Hawaii sont en fait, 6 garçons belges qui nous ont transporté dans un monde imaginaire et onirique avec des jolies mélodies pop -rock electro, un peu décalées et psychédéliques. Des guitares douces, beaucoup de synthé et de chansons dansantes avec des rythmes catchy comme « Walk », le premier extrait de leur 4 ème album Nocturne que sortira le 29 septembre. Ils seront en concert au Trianon à Paris, le 28 Novembre 2017. A suivre.

La talentueuse Jain a clôturé sa méga tournée de 2 ans sur la scène de Rock en Seine et elle est très émue. Son pop électro acidulée remous la foule qui dance, saute et s’amuse merveilleusement. Son allure sage d’écolière en combinaison noire et col claudine blanc, cache une énergie incroyable – elle se glisse même dans une bulle transparente pour surfer au -dessus de la foule – un show vibrant et amusant. Bravo Jain !

Un bon moment sur la scène de l’industrie avec les canadiens de Timber Timbre et leur rock sombre, captivant, au parfum cinématographique. Une voix blues et sobre de chanteur au chapeau noir et lunettes, Taylor Kirk, que j’ai bien apprécié… ils sont déjà à leur 6 ème album.

Ma Palme d’Or de festival revient aux The Kills, avec la sublime et sexy Alison Mosshart et sa force vocale époustouflante et les riffs abrasives et brutes de Jamie Hince. Infatigables, le duo ne tient pas en place – complicité, sourires, magnétisme, génialité – Heart of Dog, Doing it to Death, URA Fever, Baby Says… le show parfait mais Hélas -trop court.

Belle découverte, Karoline Rose et son nouveau projet SUN avec le batteur Vincent Kreyder et le producteur Dan Levy, excellents sur la scène de l’Ile de France – incroyable force vocale heavy metal de la jeune franco-allemande, riffs de guitares enragées, des beats puissants– le public aime à la folie et pogote joyeusement devant la petite scène. Je vous en parler plus de son projet rapidement.

PJ Harvey la prêtresse du rock et se musiciens enflamme la Grande Scène samedi soir avec un show minimaliste, riche et émotionnel. Une mise en scène épurée et artistique. Magnifique.

Ty Segall – rock garage énergique avec accents progressives et psychédéliques, les 5 garçons tous habillés en rouge – ont délivré une performance efficace, d’une grande qualité.

Le rappeur Denzel Curry met de l’ambiance sur la Scène de I ’Industrie, devant une foule chauffée par le soleil et par le hip hop made in Florida.

George Ezra, le troubadour anglais et sa belle voix calme et posée, fait un show sage et mature, qui attire un grand nombre de spectateurs qui attendait avec impatience le hit Budapest, chanté à la fin.

Cypress Hill

Les vétérans du Hip Hop ont mis la méga ambiance sur la Grande Scène dimanche. 26 ans après leurs débuts, ils n’ont rien perdu de leur force de rap inimitable et d’excellente communication avec le public.  Ils nous challengent, ils nous font sauter, hurler, en nous entrainant dans une compétition entre les deux côtes de la scène. B – Real et Sen Dog en grande forme, fantastique performance. Nouvel album bientôt en plus de leur super side projets – B – Real avec super groupe Prophets of Rage et Sen Dog avec Powerflo.


Slowdive, les magiciens du shoegaze magistral ont envouté l’audience de la Scène du Bosquet. Riffs mélodieux, la douce voix de la gracieuse Rachel Goswell, les lumières enchantés… un show de rêve.

La pop électro dansante de The XX sur la Grande scène – Son et Lumière pour une fin de festival toute en beauté.

L’expo Harcourt – les magnifiques portraits en noir et blanc des artistes présents au festival les 5 dernières années.

L’Association le M.U.R.  a invité 15 Street Artists qu’on a pu observer à l’œuvre au cœur du festival.

Merci Rock en Seine ! Rendez-vous en 2018 !

 


(EN)

The 15-years anniversary of Rock En Seine was amazingly celebrated the last weekend of August, by 110 000 people gathered in the beautiful Domaine National de Saint Cloud for the 3 days of Parisian festival.

The weather was great, even if everything had started badly with a rainy Friday morning that caused a few puddles of water and lot of mud in Park’s alleys. But finally, the sun comes back and the beautiful ambience quickly installed: laughts, beautiful energy, good mood, frenzied dance and even some beautiful Sunsets.

Rock, pop, hip hop, electro… eclectic programming has kept its promise… not only music but also art, meetings and small dishes concocted in the food trucks…

I spent three fun-filled days and here’s my memories and my musical and arty “coup de coeur”.

The Pretty Reckless – despite their 3 albums, I have never heard before the Taylor Momsens band and I had a great surprise. Unbridled rock, furious guitars, a powerful and energetic vocal, the charismatic actress- model kill it on the main stage.

MNQNNS (the stylish word and vowels free of word Mannequins- “Models” ) the 4 boys of Rouen  put fire on the tiny Firestone stage with a noisy, energetic show -rough guitars, a wild post-punk sound and  a voice reminding Ian Curtis of Joy Division. Their first EP Capital is available and soon the album – I tell you more about them as I had the pleasure to meet- the singer – Adrian and the drummer- Gregory for a nice chat.

As usual excellent show of Franz Ferdinand with a flamboyant Alex Kapranos and his new Bleached Blond look and speaks French better and better. Explosive Show, dancing and electric atmosphere. Perfection. The crowd is going crazy. Their big hits Take me Out, Ulyssee and Matinée are part of the great set list.

Warning! The Girls in Hawaii are in fact, 6 Belgian boys that took us in an imaginary and dreamlike world, with some pretty electro- pop melodies mixed with psychedelic rock. Soft guitars, beautiful synths, catchy rhythms like ‘Walk’, the first single from their 4th album Nocturne out September 29. They will be in concert at the Trianon in Paris, on November 28, 2017. To Follow.

The talented Jain ends her 2 years- big tour on the stage of Rock en Seine and she gets very emotional. Her electro pop warm up the crowd who dance, jump and play wonderfully. The wise allure of schoolgirl wearing black suit and white claudine collar, hide an incredible energy – she slips even into a transparent bubble to do some crazy crowd surfing – a vibrant and fun show. Bravo Jain!

A good time on the Scene de l’Industrie with the Canadian Timber Timbre and their rock dark, captivating, spreading a cinematic perfume. A bluesy and sober voice, a beautiful performance and discovery for me. They are already at their 6th album.

Karoline Rose presents her new project SUN with drummer Vincent Kreyder, produced by Dan Levy – and it is explosive – incredible heavy metal vocals of the young Franco-German, guitar riffs, powerful beats, the small audience loves and pogote happily in front of the tiny stage. I tell you more about his project quickly.

My Palme d’Or du Festival goes to The Kills with the sublime and sexy Alison Mosshart and her fabulous vocals and raw guitar raging riffs of Jamie Hince. Tireless, the duo does not keep in place – complicity, smiles, magnetism, awesomeness – Heart of Dog, Doing it to Death, URA Fever, Baby Says… the show perfect but too short.

PJ Harvey the rock priestess and her musicians ignites the Grande Scene, Saturday evening with a minimalist, rich and emotional show, a refined and artistic staging. Magnificent.

Ty Segall – energetic rock garage with progressive and psychedelic accents, 5 boys all dressed in red – deliver an effective performance of a high quality.

The hip hop singer Denzel Curry put the fire on the Scene de l’Industrie, a crowd heated by the Sun and by the rap made in Florida. Cool ambience.

George Ezra, the English troubadour and his beautiful calm voice, made a wise and mature show, which has attracted a large audience awaiting impatiently the hit Budapest, sung at the end.

Cypress Hill

Hip Hop veterans put the mega atmosphere on the main stage Sunday. 26 years after their debut, they have lost none of their inimitable rap power and excellent communication with the public.  They challenge us, they make us jump, scream, create in a competition between the two sides of the stage. B-real and Sen Dog in great shape, fantastic performance. New album soon in addition to their excellent side projects – B – Real with great Prophets of Rage and Sen Dog with Powerflo.

Slowdive, the masterful magicians of shoegaze have mesmerized the audience. Melodious riffs, the sweet voice of the graceful Rachel Goswell, enchanted lights, a dreamy show.

Dance electro pop of The XX on the Grade Scene – awesome sound and lights for a beautiful festival end.

Harcourt Exhibition- beautiful black-and-white portraits of the artists present at the festival the last 5 years.

The Association the M.U.R. – 15 Street Artists that we could see them at work.

 

Thank you Rock en Seine! See you in 2018!

%d bloggers like this: