Suede Smashing Come Back 28.01.2016

English (Fr please scroll down)

Once upon a time,  I had a crush on Suede. Seriously, mid 90s, when BritPop bands were growing everywhere trying to find their own sound & style and the competition was really very tight, that time, Suede were my favourites.
image

image

image

I totally loved their pretty bizarre music, videos, their elegance with long silouhettes… But then they disappear and I forgot them, more precisely, I put them somewhere, in a corner of my mind, waiting for something to happen. Obviously, I did not react when they came back in 2013, after more than 10 years hiatus with the album Bloodsports…I was waiting for something  more special and unpredictable…

And finally, it happens with their concert on 28th of January at the chic and cosy Parisian venue, La Cigale.

This utterly stunning  show was built in 2 parts – the first one, they performed entirely their amazing new seventh album “Night Thoughts” while during the second part, “Hits and Treats”, they electrified the audience with their greatest tracks.

image

Definitely, it was an ingenious, different and intelligent way of presenting this new album, Night Thoughts. The band performed the entire album behind a screen showing a film, directed by Roger Sargent, a film narrating the tragic destiny of a couple’s life, through the memories of a drowning man.
We could practically see only the band shadows drifting across this screen, a cinematic experience, a bit strange…but so beautiful and original way to watch a concert.

The 10 songs of the album are nostalgic, dark, passionate  – talking about life falling apart, deep relationships, depression or miscommunication –Outsiders, No tomorrow, I don’t know how to reach you – definitely my favourite with absolutely divine riff guitars- Tightrope,
Pale Snow or What I am trying to do, are all marvellous.

image

Actually, this presentation – song after song, with no pause, behind the projection of sea, wheat fields or couple disputes images, looked liked a very fascination rock opera. A thrilling moment.

For the second part of the show, the background changed, we are in front of a theatre curtain with projections of simple lights going from red to pink or from green to blue  –where the members of the band : Brett Anderson, Mat Osman, Richard Oakes, Neil Codling and Simon Gilbert are playing consciously their parts.

Of course,  it was a total Brett Anderson show, dancing and jumping, swinging, communicating with fans, emerging into the crowd and remerging with an open wide shirt…. First time I saw them live and I was dazzled, overwhelmed by so much energy. Clearly knocked out by So young, Beautiful Ones, Heroine,Trash or Animal Nitrate…

image

image

20 years after, it is a smashing come back and wow, I had a re-crush on Suede…

image

Français

Il était une fois, il ya long temps, j’ai eu le coup de foudre pour SUEDE.

Sérieusement, milieu des années 90, quand des “BritPop bands” poussait partout, essayant de trouver leur propre sound & style, la compétition étant très rude. A cette époque, Suède étaient mes favoris.

J’étais amoureuse de leur musique un peu bizarre, de leur vidéos, de leur élégance et de leur silhouettes longilignes.

image

Mais ensuite, ils ont disparus et je les ai oubliés ou je les ai mis quelque part, dans un coin de ma tête, en attendant que quelque chose arrive. A l’évidence, je n’ai pas réagi quand ils revinrent en 2013, après plus de 10 ans d’hiatus avec l’album Bloodsports…mais sans doute parce que j’attendais quelque chose de plus spécial et plus imprévisible…

Et le miracle s’est produit le 28 janvier dans la très chic salle parisienne, La Cigale.

image

Leur show absolument magnifique a été construit en 2 parties – tous d’abord, ils ont chanté entièrement leur septième superbe nouvel album « Night Thoughts » alors qu’en deuxième partie «Hits et Treats» ils ont carrément électrisé le public avec leurs plus grands titres.

Sans aucun doute, c’était une façon ingénieuse, différente et intelligente de présenter ce nouvel album, « Night Thoughts ». Le groupe a chanté l’album entier derrière un écran montrant un film, réalisé par Roger Sargent, un film qui raconte le destin tragique d’un couple, leur vie à travers les souvenirs d’un homme qui est en train de se noyer.

image

image

Pratiquement, nous pouvons voir seulement les ombres du groupe à travers cet écran, une expérience cinématographique un peu étrange…mais une si belle et originale manière de regarder un concert.

Les 10 chansons de l’album sont nostalgiques, sombres, passionnés – parlent de la vie qui s’effondre, des relations profondes, de la dépression ou de problèmes de communication – Outsiders, No tomorrow, I don’t know how to reach you- certainement mon préféré avec ses riffs de guitares absolument divins – Tightrope, Pale snow or What I am trying to do… sont toutes merveilleuses.

En réalité, cette présentation – chanson après chanson, sans pause, derrière la projection d’images de la mer, des champs de blé ou les disputes de couple me font penser à une fascinante opéra rock.

image

Pour la deuxième partie du concert, le contexte change radicalement, nous sommes devant une scène, un décor intime, un rideau de théâtre avec des simples lumières changeants du rouge au rose ou du vert au bleu – où les membre du groupe : Brett Anderson, Mat Osman, Richard Oakes, Neil Codling et Simon Gilbert jouent consciemment leurs rôle dans la pièce.

Bien sûr, c’est un total de Brett Anderson show qui danse, saute, se balance, communique avec les fans, émerge dans la foule et ressort avec une chemise grande ouverte…
C’était la  première fois que  je les voyais sur scène et j’ai été ébloui, submergé par tant d’énergie. Knocked out par So young, Beautiful Ones, Heroine, Trash or Animal Nitrate..

Oui, le retour de Suede est fracassant et 20 après, j’ai eu de nouveau le coup de foudre.

%d bloggers like this: