Black Stone Cherry talking “Family Tree” – Interview with Chris Robertson and Jon Lawhon in Paris

 

<< Version Française ici >>

Black Stone Cherry have released their 6th studio album titled “Family Tree” (Mascot Records) on April 20, 2018.  The Quartet of Kentucky, USA, was in Paris to tell us more about this excellent new album of Southern American Rock N’ Roll and for a mini acoustic session at the Doctor Feelgood Les Halles.

On this occasion, I had the great pleasure to meet Chris Roberston (vocals, guitar) and Jon Lawhon (bass) and discuss new album, inspirations, hats and tattoos, the most memorable moments of their career and many other things.

Do not miss them on stage at the Elysée Montmartre in Paris, December 03rd, 2018.

Check out the interview below.

You are together for 17 years now, 6 albums, what is the secret?

Chris Robertson: We are best friends before we are a band. I think this is the reason that we are still together. We always put our friendship before the band, it has been always like this and it’s working.

“Family Tree” – why did you choose this is title for the new album?

Chris: The title comes from the song “Family Tree”. this song is a combination of everything we’ve gone through and everywhere we’ve been through – the mountains we climb up or the mountains we’ve falling off of.

It’s a kind of sum up of who we are and where we are in our careers. In my opinion, there is no better album title that can describe who we are. This record is the perfect kind of combination of what we are and who we are as people.

How did you build this album? You are very faithful to the same studio where you first recorded.

Chris: We did the original debut album, the Kentucky album and the Back to Blues EP there, then we have been to different locations 3 times, but it always has been the same engineer, the same equipment so finally, it was the same studio every time for us.

We get amazing sounds out of Barrick Recording Studio and we were able to go home every night to be with our families. We kind of rejuvenate who we are and in a way, we get our Mojo back.

When you are gone and you travel away to record an album, you found yourself getting burned out, thinking at the time you spent with your family. It was a kind of relight your fire.

Jon: You disconnected from your family and from that area you are coming from. Especially, for Family Tree album and for the Kentucky album, we wouldn’t have been able to achieve these albums titles, what that both records have said and done by recording them in Tennessee or in LA.

Chris: yes, these records wouldn’t have been what they were by recording them anywhere else. I am not saying that they could have been worse or better, but different.

How do you work together?

Chris: The idea starts with one guy and then we all come together on it, put the song together and we create the demo on the computer. Generally, we go and rehearse the songs before recording them to be sure that we are comfortably playing them in studio, but for this record, we tried to do different. It was spontaneous. We were in the studio, we played a song that we never play together and we have just recorded the song. That reigniting the fire inside of us that it’s been missing for a while.

I think you can hear this in our music. We were just go playing the record and having fun. We did not overthink anything – that made the record so special. We did not try to do everything perfect, at its place. We wanted to sound like a band playing in a room. That was the only thing we knew we wanted.

13 songs, do you have a favourite one or one more special for you?

Chris: I do not have a favourite one, but the most special to me is probably “My Last Breath“as the whole song it’s me talking to my son. And you know to open up and pull up there for everybody about  my grandfather passing away and what that meant to me…this song is kind of song to my son and it will always mean the absolute world to me.

Jon : I can’t pick one because when you listen the album, you can’t take a song away from it because if you do, it it’s gonna ruin what the album says as a whole. It’s like you pull out one brick from a building and it’s gonna fall down.

I mean for me, Carry Me On Down The Road is one of my favourite song to play live, Family Tree is probably my favourite performance I did on the record and My Last Breath is the most emotional because of my relationship with Chris and with his son, we are a big family.  But my absolute favourite, I really cannot say

Chris, your son participated to You Got the Blues. How did you have this idea?

Chris: We have the demos at home and we were listening to them just to know the songs and attempt to record them and one day in the house, he walks around singing that song – “you got the bbblues yeah”. I said cool, it’s awesome he knows the song. So, it means that it is a catchy song if a 4-year-old guy can sing it. And after his 5th birthday he came with my wife, his mother, in the studio and I got him standing on the chair to be tall enough to reach the microphone.

I got him singing the line and it ended up really cool being the harmony to what I am singing. So, when the first turn on the song, you can hear that kind of bongos and you can hear a little voice on a side and my voice on the other. That’s my little boy and me and this is the coolest thing that happen to me.

You have a song called James Brown … how did you write this song?

Jon: When we were working on that song we felt that kind of vibe – you know the James Brown thing, so we call it James Brown Song. We always have to come with a tentative title and remember what song we are talking about. Then Chris went home and cracked out all the chorus and send it to us. And there were pretty much no arguments, it was freaking great, so finally we kept the tentative title.

Chris: It started with Ben having a guitar riff at the beginning of the song and we’ve written the majority of music and I brought it home, and I played the chorus on acoustic along with the music. I called first John Fred as he was the guy who said we should call it James Brown for now and I asked him to check it out and he said Dude that’s fucking awesome, so I recorded it on my phone and send it to anyone else and that’s the chorus.

We are being in all kind of music not just Rock N’ Roll and Southern Rock N’ Roll. We are huge reggae fans, Motown, Soul, Funk and James Brown is the God father Of soul. It felt right to do that and tip our hats to James Brown. We had a lot of fun doing that song, we also have a lady singing on the song.

It’s one of the most fun song of the record.

You toured a lot, what was the most memorable moment of your career till now? Do you have a dream band with whom you would like to tour?

Chris: The band that I would like to play with would be Aerosmith.

My favourite tour that we have ever done and I would say like an absolute dream that came true, was the 40th anniversary of Bad Company and Lynyrd Skynyrd. The fact, that such legendary bands, celebrating their 40th anniversary, picked up us to be their opening band, that’s the highest prize that you can get.

Jon: That kind of moment and also when Lynyrd Skynyrd’s  Rickey Medlocke said in an interview that what Southern Rock saved is Blackberry Smoke and Black Stone Cherry. That was a huge honour to receive, that’s what I’ll be telling to my kids.

Chris: My favourite band of all the time is Lynyrd Skynyrd and have them saying that we are gonna be the next generation was absolutely amazing. I hope that we can fulfil what they see in us. It is something that we struggle to do every day, trying to be the next generation of southern Rock N’ Roll to have the blessing from them, that they appreciate what we do, it was the most heart-warming thing that we have been given to our career.

What is your favourite fashion piece in your wardrobe?

Chris: My hat and my tattoos.

My hat is much of me. I started wear it almost 2 years ago and it is what people expect me to wear now. My favourite guys are wearing hats. This one is from Amazon but I’ll try to have custom hat. There is an amazing shop Nashville called HatWrks.

I also love boots. I like the snake skins.

Jon: I love my leather jacket, I also love the hat I am wearing on the press photo. I bought it in Germany last fall. It does not have a band arround but just a square with a nail. I have tried something like 200 hats over there and Ben told me I look good with that one.

But probably my favourite thing to wear is my ring with my initials JML.

How about your tattoos, can you tell me a little bit?

Chris: The most of them have serious meaning to me. I have a Skull on Roses that I really love. I have my son’s initials but my favourite the newest one. My little boy is obsessed with Legos and he loves the miniature figures. He built a lot of miniature figures of himself and the only thing I have changed on this tattoo is the pants. Because every time when he comes back from school, he put his pants off and turn around in his underwear and his T- Shirt. So on my tattoo, I gave him underwear instead of pants. This is my little boy Decklyn and I can take it everywhere with me. When he saw it, he knew it what it was and he absolutely love it.

Another favourite one I have, It is also the Semicolon tattoo. That was a movement started by a lady who is unfortunately no longer with us and that was for people who had bad suicidal thoughts but they did not do it , they kept going. I had this because, I was at that point of taking my life and thanks to God or whoever, I am still here and that is a constant reminder to keep going and never stop.

Jon: I also love tattoos also, I have not so many as Chris, I have on my arms and on my back. But,iIf I had much time and money, I’ll be as covered as he is.

Chris: My best friend outside the band run a tattoos shop, the best one in Kentucky and he is doing most of my tattoos.

What is playing now in your headphones in this moment?

Chris: Jimi Hendrix, Demi Lovato, I’ve listened a lot of Bob Marley lately and I’ve been listening to our new album. My stuff is going from Justin Timberlake to Lamb of God.

I’ve been listening a lot of everything – the most part is Classic Rock, late 60s rock. Good music is good music, there is no substitute for good music. The thing I hate the most is when people say, hey you like metal stuff, you cannot like things like this. You can listen everything you want. I’d listen everything which is good.

Jon: The best thing I have listen lately the song “Say Something” by Justin Timberlake and Chris Stapleton. It was outstanding.

Do you have a last word?

Chris: I ‘d like to thank everyone for this amazing support these last 11 years when we put out records and we touring professionally around the world.

I hope that people enjoy listening to this new record as much as we enjoyed making it and I hope they go into it with open mind and they leave it with the smile.

Thank you very much guys

Thank you

Black Stone Cherry – “Family Tree “ is available everywhere

They will perform in Paris on 3rd of December 2018 at Elysée Montmartre . More about their tour check out http://www.blackstonecherry.com/ and their social media

 

 

Version Française.

 

Black Stone Cherry ont dévoilé leur 6 ème album studio intitulé « Family Tree » (Mascot Records), le 20 Avril 2018.

Le quatuor de Kentucky, USA, était de passage à Paris pour nous parler de cet excellent nouvel opus de « Southern American Rock N’Roll » et pour une mini session acoustique au Doctor Feelgood Les Halles.

A cette occasion, j’ai eu le grand plaisir de rencontrer Chris Roberston (Chant, Guitare) et Jon Lawhon (basse) et discuter nouvel album, inspirations, chapeaux et tatouages, les moments les plus mémorables de leur carrière et plein d’autres choses.

En attendent de les voir sur la scène de l’Elysée Montmartre à Paris, le 03 décembre 2018, découvrez l’interview.

Vous êtes ensemble depuis 17 ans maintenant, quel est le secret votre longévité ?

Chris : Nous sommes les meilleurs amis au monde avant d’être un groupe de rock et je pense que c’est la raison pour laquelle nous sommes toujours ensemble. Notre amitié est toujours passée avant le groupe.

« Family Tree » – 6 ème album, pourquoi avez-vous choisi ce titre ?

Chris : La chanson qui s’appelle Family Tree, la dernière sur l’album, est une combinaison de tout ce que nous avons traversé et tout ce que nous avons vécu ensemble, d’où nous venons et où nous sommes allés, les montagnes que nous avons gravies avec les haut et les bas.

A mon avis, il n’y a aucun meilleur titre d’album qui pourra décrire mieux qui nous sommes et où nous en sommes dans notre carrière.

Il semble que vous êtes toujours fidèles au même studio d’enregistrement – Barrick Recording Studio à Glasgow, Kentucky -où vous avez enregistré la toute première fois. Quelle est la raison ?

Chris : Nous avons fait notre premier album, l’album Kentucky et le Back to Blues là-bas, puis pour les autres, nous avons enregistré dans d’autre endroits, mais il y a eu toujours le même ingénieur, le même équipement, donc finalement on pourra dire que c’était le même studio à chaque fois.

Nous avons réalisé des sons magnifiques dans le BRS et l’avantage est que nous avons pu rentrer à la maison tous les soirs pour être avec nos familles. Ça nous a rajeuni et ça nous a redonné la pêche en quelque sorte.

Lorsque que vous voyagez loin pour enregistrer un album vous vous retrouvez vite dans une espèce de burn out, en train de penser au temps passé avec votre famille.

Jon : Surtout pour Family Tree et pour Kentucky, nous n’aurions pas été capables de réaliser ces albums, si on les avait enregistrés dans le Tennessee ou à Los Angeles.

Chris : Oui, surement. Je ne dis pas qu’ils auraient été pire ou mieux, mais différents.

Comment travaillez-vous ensemble ?

Chris : L’idée vient de quelqu’un d’entre nous et puis nous travaillons là-dessous pour mettre la chanson ensemble et ensuite, nous créons la démo sur l’ordinateur.

En règle générale, nous répétons les chansons avant l’enregistrement pour être sûrs que nous jouons confortablement les chansons en studio, mais pour cet enregistrement, nous avons essayé de faire quelque chose diffèrent, plus spontanée.

Nous sommes allées dans le studio et nous avons joué et enregistrés des chansons que nous n’avons jamais jouées ensemble. Cela a rallumé le feu à l’intérieur de nous qui avait disparu depuis un certain temps…

Je pense qu’on peut entendre cela dans notre musique. Le fait que nous étions là pour jouer et s’amuser, ce qui fait cet album si spécial. On n’a pas essayé de tout faire parfaitement, avec chaque chose à sa place. Nous avons voulu il sonne comme un groupe qui joue dans une pièce. C’était la seule chose que nous savons que nous voulions.

13 chansons, avez-vous un morceau favori ou un qui est plus spécial pour vous ?

Chris : Je n’ai pas un morceau favori, mais le plus spécial pour moi est probablement « My Last Breath » car sur cette chanson je parle à mon fils, et tu sais, s’ouvrir et parler devant tout le monde du décès de mon grand-père,  ce que cela a signifié pour moi, c’était spécial.

Cette chanson est la chanson pour mon fils et elle signifiera toujours absolument tout pour moi.

Jon : Je ne peux pas choisir une parce que lorsque vous écoutez l’album, si tu choisi une seule chanson cela va ruiner ce que l’album raconte dans son ensemble. Un peu comme si on enlèvera une brique d’une maison et la maison s’écroulera.

Je veux dire pour moi, Carry Me on Down The Road est une de mes chansons préférées à jouer en live Family Tree c’est probablement ma performance préférée que j’ai fait sur l’album et My Last Breath est le morceau est le plus émotionnel à cause de ma relation avec Chris et son fils, parce que nous sommes une grande famille.

Chris, ton fils a participé à You Got the Blues … Comment avez-vous eu cette idée ?

Chris : Nous avons les démos à la maison et nous les écoutons juste pour connaitre les chansons avant de les enregistrer. Et un jour dans la maison mon fils se promenais en fredonnant « You got the BBBblues, Yeh »

J’ai pensé cool, c’est génial il connaît la chanson. Cela signifie que c’est une chanson catchy, si un petit gars de 4 ans peut la chanter. Et après son 5e anniversaire, il est venu avec ma femme dans le studio et je l’ai mis debout sur la chaise pour d’être assez grand et atteindre le micro.

Je l’ai fait chanter ce vers et c’était vraiment cool parce qu’il a fini par être en harmonie avec ce que je chantais.

Alors, en début de chanson quand tu entends ces bongos, tu peux entendre une toute petite voix et ma voix ensuite. C’est mon petit garçon et moi, et c’est la meilleure chose qui m’est arrivée.

Vous avez une chanson intitulée James Brown… quelle est son histoire ?

Jon : Lorsque nous travaillions sur cette chanson, nous avons senti ce type de vibe – James Brown vibe- et alors nous l’avons appelé  « la chanson de James Brown ». Nous avons toujours un titre provisoire pour ne pas oublier de quelle chanson il s’agit. Puis Chris est rentré chez lui et il a retravaillé le refrain, et il nous l’envoyé et là, il y avait énormément d’arguments pour garder le titre provisoire.

Chris : Cela a commencé avec Ben (Ben Wells– guitare, chœurs) et son riff de guitare au début de la chanson. Nous avons écrit la majorité de la musique et je l’ai apporté à la maison où j’ai joué le refrain en l’acoustique en même temps que la musique.

J’ai appelé en premier John Fred (John Fred Young – batterie) parce que c’était son idée de l’appeler James Brown et je lui ai demandé de l’écouter. Il a dit que c’était génial donc je l’ai enregistré sur mon portable et je l’ai envoyé à tout le monde.

Nous écoutons toute sortes de musique, non seulement du Rock’ N Roll et du Southern Rock N’Roll. Nous sommes fans de reggae, de Motown, de Soul et de Funk. Et James Brown est Le Godfather of Soul.

On s’est dit donc que cela sera bien de lui rendre hommage avec ce titre James Brown. Nous avons eu beaucoup de plaisir à faire cette chanson, nous avons aussi fait appel à une voix féminine. On s’est vraiment beaucoup amusé pour faire cette chanson.

Vous avez fait pas mal de concerts, partagé la scène avec beaucoup d’artists –  quel a été le moment le plus mémorable de votre carrière jusqu’à présent ? Vous avez un groupe avec qui vous aimerais chanter un jour ?

Chris : J’aimerais jouer avec Aerosmith. Sinon, ma tournée favorite que nous avons fait, je dirais que comme un rêve absolu qui est devenu réalité était le 40ème anniversaire de Bad Company et Lynyrd Skynyrd. Le fait, ces groupes légendaires, nous ont choisi comme leur groupe d’ouverture pour célébrer ce moment et c’était la plus haute récompense que vous pouvez avoir.

Jon : Oui, cette tournée et aussi le fait que Rickey Medlocke du Lynyrd Skynyrd, a déclaré dans une interview que ce qui a sauvé le Rock sudiste, ce sont les groupes Blackberry Smoke et Black Stone Cherry. C’était un grand honneur pour nous. Je vais raconter ça à mes enfants.

Chris : Mon groupe préféré de tous les temps est Lynyrd Skynyrd et le fait, qu’ils ont dit que nous allons être la prochaine génération a été absolument incroyable. J’espère que nous pouvons accomplir ce qu’ils ont vu en nous.

C’est quelque chose que nous nous donnons du mal à faire tous les jours, essayant d’être la prochaine génération de Southern Rock N’Roll. Avoir leur bénédiction et qu’ils apprécient ce que nous faisons, c’est la récompense de plus réconfortante que nous avons reçu dans carrière.

Parlons un peu de mode – quelle est votre pièce préférée dans votre garde-robe ?

Chris : Mon chapeau et mes tatouages.

Mon chapeau fait partie de moi. J’ai commencé à le porter il y a presque 2 ans et maintenant, les gens s’attendent que je le porte tout le temps. Mes artistes préférés portent des chapeaux. Celui- la, je l’ai acheté sur Amazon mais je vais essayer de faire un chapeau personnalisé. Il y a une boutique incroyable Nashville appelé HatWrks. J’aime aussi les bottes, j’aime les peaux de serpent.

Jon : J’aime ma veste en cuir, j’aime aussi le chapeau que je porte sur la photo de presse. Je l’ai acheté en Allemagne l’automne dernier. Il n’a pas de bande autour mais juste un carré avec un clou. J’ai essayé quelque chose comme 200 chapeaux là-bas dans la boutique et Ben m’a dit que celui-là me va bien et je l’ai pris. Mais probablement mon truc préféré c’est ma bague avec mes initiales JML. Je la porte tout le temps.

Chris, tu as beaucoup de tatouages, peux-tu m’en parler un peu ?

Chris : La plupart d’entre eux ont une grande signification pour moi. J’ai un crâne sur des roses que j’adore. J’ai les initiales de mon fils, mais mes favoris est le plus récent, une petite figurine Lego. Mon petit garçon est obsédé par les Legos et il aime les personnages miniatures.

Il a construit beaucoup de figurines miniatures de lui-même et la seule chose que j’ai changé sur ce tatouage est le pantalon. Parce que chaque fois quand il rentre de l’école, il enlève son pantalon et il se balade à la maison dans ses sous-vêtements et son t-shirt. Donc, pour mon tatouage je lui ai mis des sous-vêtements au lieu de pantalon. C’est mon petit garçon Decklyn et je peux l’amener partout avec moi. Quand il l’a vu, il a toute de suite compris et il a adoré.

Un de mes tatouage préféré que j’ai aussi, c’est le tatouage de Semicolon (point-virgule).

C’est un mouvement lancé par une jeune femme qui malheureusement n’est plus avec nous, pour ceux qui ont eu des pensées suicidaires, mais ils ne l’ont pas passé à l’acte et ils ont continué à se battre. J’ai eu cela parce que j’ai été dans cette situation, de prendre ma vie et grâce à Dieu ou à je ne sais pas à qui, je suis toujours là. C’est comme un rappel constant pour continuer et ne jamais cesser de se battre et d’aller de l’avant.

Jon : J’aime aussi les tatouages aussi mais je n’ai pas autant que Chris. J’ai sur mes bras et mon dos, mais si j’avais plus de temps et de l’argent, je serais aussi couvert que lui.

Chris : Mon meilleur ami en dehors du groupe tient un magasin de tatouages à Kentucky et il fait la plupart de mes tatouages.

Qu’est que vous écoutes actuellement dans vos casques ?

Chris : Jimi Hendrix, Demi Lovato, j’ai écouté beaucoup de Bob Marley dernièrement et j’écoute notre nouvel album. Mes préférences musicales vont de Justin Timberlake au Lamb of God.

J’écoute de tout – la plus grande partie est du classique Rock, fin des années 60.

Quand la musique est bonne, il n’y a pas de substitut pour la bonne musique. La chose que je déteste le plus, c’est quand les gens disent, hey tu écoutes du métal tu ne peux pas aimer ce genre de choses. Vous pouvez écouter tout ce que vous voulez. J’écouterais tout ce qui est bon.

Jon : La meilleure chose que j’ai écouté ces derniers temps c’est la chanson « Say Something » de Justin Timberlake et Chris Stapleton. C’était exceptionnel.

Avez-vous un dernier mot ?

Chris : Je tiens à remercier tous les fans de leur soutien incroyable ces 11 dernières années, depuis que nous sortons des albums et nous tournons professionnellement dans le monde entier.  J’espère que les gens aiment écouter ce nouvel album autant que nous avons aimé le faire et j’espère qu’ils l’écouteront avec l’ouverture d’esprit et le sourire.

Merci beaucoup

Merci à toi

Black Stone Cherry – “Family Tree ” est disponible partout

Ils seront en concert à Paris le 3 decebmre  2018 at Elysée Montmartre

Plus d’infos sur la tournée

http://www.blackstonecherry.com/ et leur reseaux sociaux

 

 

 

 

 

 

Comments are closed.

Powered by WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: